Julie Palisse Strategy - Blog

Mercredi, 30 Juillet 2014

Lexique hôtelier

- 0 commentaires

Lexique Hôtelier : les mots INDISPENSABLES
 

  • ​Rack Le "rack rate" est un terme anglais utilisé dans le monde du tourisme et notamment dans le secteur hôtelier pour désigner les tarifs de base de l'hôtel avant toute remise ou promotion. En français, on parle également de "tarifs affichés". Les consommateurs étant de plus en plus en mesure de comparer et étant à la recherche de bonnes affaires, de plus en plus d'hôtels fondent leur stratégie commerciale sur de très nombreuses promotions afin d'attirer les clients. Cette tendance a pour effet d'augmenter artificiellement le rack rate (ou tarifs affichés). Les clients ont l'impression de faire une bonne affaire mais en fait, le prix moyen de l'hôtel n'a pas diminué.  Ce phénomène a été accéléré notamment avec l'arrivée des centrales de réservations hôtelières sur internet. Les hôtels devant donner des commissions aux centrales leur apportant des réservations, les hôteliers ont tendance à augmenter le rack rate afin d'atténuer l'impact des réservations commissionnées sur le compte de résultat de l'établissement.
  • BAR Best available rate :  tarif promotionnel qui malgré son nom n'est pas forcément le meilleur tarif disponible mais un tarif promo ouvert toute l’année.
     
  • NANR : Tarif non annulable non remboursable 100% du séjour débité dès la réservation.
     
  • PM : Prix moyen 
     
  • RevPar Le RevPAR est une abréviation qui correspond au Revenu par chambre disponible.  C'est un indicateur de performance pour le directeur de l'hôtel qui révèle la performance de la politique tarifaire mise en parallèle avec le taux de remplissage.  Le RevPAR est un indicateur mesurable qui va permettre de connaître les performances d'un hôtel, par rapport à lui même, à sa politique marketing, et à son marché concurrentiel direct.  Le RevPAR prend en compte la capacité totale de l'hôtel (nombre de chambre construite), par opposition au PMC (Prix Moyen par chambre) qui fait une moyenne par chambre louée  Comment se calcule le RevPAR ?  CA hébergement HT / nombre total de chambre de l'hôtel  
     
  • Taux d'occupation ou TOIl s'agit du rapport entre le nombre de chambres louées et le nombre de chambres disponibles:  Exemple  Hôtel de 60 chambres  Mois de Juillet : 31 jours  Soit : 60 x 31 jours = 1860 chambres disponibles.  Nombre de chambres louées: 1648  Soit : 1648 / 1860 = 0,8860  Taux d'occupation : 88,60%     S'il est intéressant d'observer l'évolution de ce taux sur les 12 mois ,il est également important de l'observer sur le "Segment Semaine" ( du Lundi au Jeudi) et sur le segment week-end (Vendredi ,Samedi ,Dimanche) afin d'affiner sa politique prix du week-end.   
     
  • Cash flowIl s'agit du flux de trésorerie.  Le Cash Flow opérationnel : Excédent de trésorerie dégagé par l'exploitation  
  • Taxe de séjour Il s'agit d'une taxe décidée par la municipalité de la ville où se situe l' hôtel. Historiquement, cette taxe était surtout appliquée dans les villes saisonnières pour qui le tourisme était une ressource importante mais pas assurée toute l'année.  Celle ci est définie par un montant fixe selon le nombre d'étoiles, montant facturé par jour et par personneL'hotel ne fait que collecter cette taxe pour le compte de la municipalité.
  • Allotement,  allocation ou contingent :  L'allotement est la quantité de chambres attribués sur contrat par un hôtel à un voyagiste.  Selon les cas, cela peut aller d'une chambre ou deux à plusieurs dizaines  La définition s'applique également au secteur aérien lorsque un voyagiste réserve de manière contractuelle un nombre de sièges sur certains vols. L'allotement est souvent associé à une date de rétrocession. Celle-ci précise jusqu'à quand les chambres allotées sont réservées pour le voyagiste. Une fois la date de rétrocession passée,l'hôtel récupère la capacité de vendre ses chambres par d'autres biais s'il le souhaite. Les réservations étant de plus en plus tardives, la date de rétrocession est de plus en plus un élément de négociation.  Pour un groupe (une vingtaine de chambres), la tendance est plutôt sur une rétrocession 3 semaines avant la date du séjour  Lorsqu'il s'agit d'une seule ou de quelques chambres, la retocession peut varier entre J-7 et zéro.
  • TO : Tour opérateurs 
     
  • Agences réceptives Agences de voyages qui vend un séjour à un autre prestataire, appelées aussi grossistes 
     
  • VoucherUn voucher est un document émis par un agent de voyages par lequel il s'engage à payer l'hôtelier pour les prestations hôtelières fournies au client de l'agence.  Les prestations ou leur valeur maximum devront être mentionnées sur le voucher. En cas de non-utilisation de toutes les prestations hôtelières mentionnées sur le voucher, l'engagement de l'agent est limité selon les termes de l'art. 42 de la Convention hôtelière de 1979. La copie d'un voucher peut aussi servir de reconfirmation (conformément à l'art. 10b).  Le client de l'agence remet son voucher à l'hôtel pour pouvoir y séjourner. L'hôtel facture le voyagiste en donnant un copie du voucher remis par le client.
     
  • OTA Agence en ligne = online travail agency 
     
  • IDS : IDS signifie Internet Distribution System.  Ce terme permet de désigner les distributeurs qui favorisent la vente sur internet : Expedia, Opodo, Venere, Booking, LastMinute....  
     
  • GDS : GDS est l'abbréviation de: Global Distribution Service  Il s'agit d'un système informatique destiné à l’industrie touristique (compagnies aériennes, ferroviaires et maritimes, chaîne d'hôtels, sociétés de location de voitures, tour operators...) permettant d’informer en temps réel, de réserver, de tarifer et d’émettre les titres de transport et de réservation.  Les GDS ont été développés à l'origine par les compagnies aériennes pour simplifier et automatiser la gestion des réservations.  On dénombre à ce jour une quinzaine de GDS.  Les principaux GDS sont : Amadeus, Sabre, Galiléo, Worldspan.  A l'orgine, l'accès au GDS était réservé aux agences de voyages. Aujourd'hui, plusieurs sites internet (Orbitz, Expedia...) composent leur offre en partie grâce au GDS.
     
  • Montée en charge : La montée en charge est un phénomène par lequel le trafic d’un site web ou le volume d’informations demandé à un serveur augmente très fortement et de manière brutale. Une brusque montée en charge peut être due à une campagne de communication massive ou à un évènement de type soldes sur un site marchand.
     
  • Yield Management : Le yield management, expression d'origine anglaise, est un système de gestion des capacités disponibles en temps réel (les chambres en hôtellerie ou des sièges dans le transport aérien) qui a pour objectif l'optimisation du chiffre d'affaires. On l'appelle également revenue management, ou tarification en temps réel ou tarification différenciée. Le yield management consiste à proposer des tarifs différents pour gérer au mieux les capacités de production et maximiser la contribution à la marge bénéficiaire.
     
  • Sur-réservation ou overbooking ou surbook : Fait d'avoir vendu plus de chambres que de disponibilités réelles 
     
  • Check in : Arrivée 
     
  • Check out : Départ
     
  • No show : Cette expression est utilisé dans le monde hôtelier pour désigner le fait qu'un client ne s'est pas présenté le jour d'arrivée prévu. Le client n'avait pas prévenu l'hôtel qu'il souhaitait annuler sa réservation.  Très souvent, les hôtels prennent des garanties au moment de la réservation (numéro de carte bancaire par exemple), permettant de facturer tout de même un client ne s'étant pas présenté et n'ayant pas pris la peine de prévenir l'hôtel. Dans ce cas, la pratique est de facturer uniquement la première nuit même si la réservation était pour plusieurs nuits.
     
  • Départ anticipé : Personne qui part avant la fin de son séjour.
     
  • Délogement interne : Personne qui change de chambre au sein de l'établissement 
     
  • Délogement externe : Personne qui change d'hôtel 
     
  • Day use : Le "Day use" est un terme anglais utilisé pour désigner la réservation d'une chambre uniquement pour la journée.     Cette formule peut, par exemple, être utilisée pour laisser ses bagages dans la chambre le jour du départ pour visiter la ville tranquillement avant de rejoindre l'aéroport ou encore pour récupérer après un long vol en avion notammement sur les voyages impliquant un décallage horaire.  
     
  • Walk in ou passage : Le terme "Walk in" est une expression anglaise désignant l'arrivée d'un client dans l'hôtel sans réservation préalable.  
     
  • Cardex : Le cardex d'un hôtel correspond à son fichier client. En plus des coordonnées et de l'historique des réservations, on peut parfois y noter les habitudes ou les préférences des clients (boissons préférées, prénoms des enfants...)  

Vendredi, 25 Juillet 2014

JPS Fier de ses clients !

Actualités - 0 commentaires

Payez ce que vous voulez !

 

En effet deux de nos clients Messieurs Zyad si Hocine du Grand Hotel Français et Aldric Duval de la Tour d'Auvergne Opéra....ont eu une idée originale mais intelligente celle de proposer au client de choisir le prix de la chambre . 
Le client sera le seul juge et s'il est honnête il paiera réellement le prix de la chambre.
Cette méthode fait penser à l’émissions de télévision « Bienvenue chez nous » qui met en scène des propriétaires de maisons d'hôtes et les participants mettent ce qu'ils jugent "fair" dans l’enveloppe.

 

Le concept:

Du 21 juillet au 10 août 2014, les 5 hôtels participants proposent aux visiteurs d’évaluer par eux-même le prix qui leur parait le plus adapté à la prestation qui leur a été offerte.
Chaque établissement met de coté 2 ou 3 chambres pour participer à l’opération.
Les critères pris en compte pour l’évaluation sont l’accueil, la qualité du service, la décoration, l’emplacement et le confort des chambres. A la fin de leur séjour, les clients sont donc les seuls juges de la valeur de la prestation.

 

Pour Aldric Duval, patron de l’hôtel Tour D’Auvergne, l’objectif est de «redonner la parole à nos clients et d’avoir un vrai retour sur la qualité de nos hôtels».
On essaye de revenir à une relation de confiance avec le client.
Les hôteliers cherchent à avoir une idée de ce que vaut réellement leur produit selon ceux qui le consomment vraiment. Contrairement au prix imposé habituellement, ici il n’est plus fixé selon les lois de l’offre et la demande mais selon la valeur réelle estimée par le client.

 

Les hôtels participants:

- La Tour d’Auvergne Opéra

- Le Grand Hôtel Français

- La Villa Bohème

- L’Hôtel Villa Opéra Lamartine

- Le Plaza Opéra Hotel

 

Les conditions :

    •    Offre valable pour 1 chambre double entre le 21 Juillet au 10 Août 2014 dans un des hôtels participants

    •    L’opération ne fonctionne que pour un séjour d’une nuit. La réservation doit être prise sur le site officiel de l’opération http://www.payezcequevousvoulez.net.

    •    Chaque réservation effectuée dans la cadre de l'opération "payez ce que vous voulez" est non-modifiable.

    •    Des frais de dossier d’un montant de 17€ seront facturés au moment de la confirmation de réservation par mail, ce montant n'est pas remboursable.

    •    Les extras ne sont pas compris dans l’offre et devront être réglés au départ de l'hôtel.

    •    A l’arrivée des clients une pièce d’identité ainsi qu’une empreinte de carte de crédit sont demandées.

 

Nous leur souhaitons bonne chance pour cette belle opération marketing! En espérant que les participants jouent le jeu correctement pour que l’opération puisse se renouveler.

Mercredi, 23 Juillet 2014

Circulaire Juridique 22.14 : Vigilance sur les catalogues pour autocaristes

- 0 commentaires

Circulaire juridique 22.14

Communiqué par la Chambre Syndicale Des Hôteliers de Paris et de sa Région

Vigilance sur les catalogues pour autocaristes.

"De nombreux départements nous ont consultés suite à la signature par leurs adhérents d’un contrat pour une insertion dans un annuaire pour voyagistes et autocaristes

Un certain nombre de nos adhérents ont malheureusement été victimes des pratiques des commerciaux peu scrupuleux de cette société, qui leur garantissent un certain nombre de passage d’autocars par mois et donc des clients dans leur établissement. 

Or, à la lecture de la prestation effectivement fournie par cette société, il est bien indiqué qu’il s’agit d’une simple « insertion » sur leur site internet

Contrairement à ce qui est parfois affirmé par le commercial de manière verbale, le contrat ne comprend que l’insertion dans leur catalogue de prestataires aucun engagement quant à un minimum de passage de cars n’est prévu contractuellement.
 

Nous recommandons donc à nos adhérents d’être vigilants à l’égard de ces offres, d’autant plus que la durée d’engagement est souvent longue (24 mois en général). En effet, en tant que professionnel, la signature du contrat vaut engagement et donc paiement des prélèvements pendant toute la durée contractuelle."

 

 

 

 

Lundi, 14 Juillet 2014

Le Projet Moby Dick

Actualités - 0 commentaires

Aujourd’hui l’une des plus grandes préoccupations des hôteliers est d’essayer de s’affranchir des commissions demandées par les leader des centrales de réservations en ligne comme Booking ou Expédia. La relation avec ces OTA est pourtant inévitable pour vendre des chambres.
Les hôteliers recherchent donc de plus en plus les ventes en direct pour éviter le surcout des commissions.

 

Le projet Moby Dick propose donc, en réponse à ce problème, la création d’une centrale de réservation en ligne fonctionnant sans commission mais avec un système d’abonnement.

L’objectif ici est donc de favoriser les ventes en direct et de permettre à l’hôtelier de gagner en rentabilité et ainsi de pouvoir concentrer ses efforts sur la qualité des services offerts.

 

Le site ressemble à celui d’une OTA classique avec un large choix d’hôtels, une plateforme rapide et intuitive, une recherche affinée grâce à des filtres et des retours d’expériences clients…
Les hôtels seront classés en fonction des notes attribuées par les clients. Mais au lancement du site les établissements seront, dans un premier temps, répertoriés par ordre d’inscription.

Le futur client a la possibilité de réserver en ligne via la plateforme (toujours sans commission!) ou de passer directement par le site officiel de l’hôtel.

 

Pour l’hôtelier, il suffit de payer un droit d’entrée (1000€ HT par établissement) puis un abonnement annuel. 

Pour toute inscription avant l’automne le droit d’entrée sera offert !

 

Abonnement annuel :

Formule Premium : 500€ HT + 10€ HT / chambre
Avec la redirection vers le site officiel de l’hôtel + coût par clic (0,40€ / clic)

Formule Classique : 200€ HT + 5€ HT / chambre
Sans redirection vers le site officiel de l’hôtel

 

Ce modèle économique sous la forme d’un partenariat avec les hôteliers est désormais soutenu par l’UMIH. Serait-ce une solution concrète face à la position dominante des sites de réservations en ligne actuels?

1 2 3 4 5 6 27